Conférence sur la morphopsychologie

Conférence de Christine Pasquesoone morphopsychologue et thérapeute

Le samedi 18 mars 2017, Christine qui est une de nos bénévoles pour les cours de français, a eu la gentillesse de nous faire une conférence sur la morphopsychologie. Christine est psychothérapeute spécialisée dans la morphopsychologie.

Je vous fais ici un petit compte rendu mais bien sûr c’est uniquement à partir de mes notes et il faut que vous vous renseigniez mieux si vous êtes intéressés par ce thème. Aussi veuillez m’excuser si j’ai fait quelques erreurs dans mon rapport, le mieux c’est de contacter Christine Pasquesoone et de lui faire part de vos questions.

J’espère que ce petit résumé vous apprendra plus sur la morphopsychologie et vous intéressera comme elle nous a intéressée.

 

 

 

Le travail de Christine

 

Christine nous a expliqué qu’elle mettait entre 6 à 10h pour étudier un visage.

En fonction du visage on peut étudier la personalité. On peut mettre en lumière notre potentiel.

Notre visage reflète aussi la façon dont on se développe tout au cours de notre vie.

Mais parce que la morphologie touche “l’humain”, elle peut changer. Ainsi notre but doit être de chercher à comprendre et non à juger.

Si quelqu’un veut étudier la morphopsychologie, Christine va toujours lui demander avant tout qu’elle est sa motivation. Et aussi elle va lui demander de se comprendre d’abord sois-même en s’annalysant. Quand on se comprend, on peut mieux comprendre les autres.

Les gens viennent la voir s’ils veulent changer de métier; savoir qui ils sont et développer leurs compétences ou bien être mieux avec leur conjoint, leurs enfants, leur patron..etc

Il y a aussi des parents qui viennent avec leurs enfants entre 15 et 25 ans car ils ne savent pas quoi faire ou ils ont un master et soudain ne savent plus s’ils ont choisi une bonne orientation.

 

 

Histoire de la morphologie

 

La morphopsychologie est apparue avec  Hypocrate en 460 avant J.C.

Hypocrate avait remarqué qu’il y avait 4 types de personnes:

 

Hippocrates

 

Le tempéramment lymphatique qui avait besoin d’amour et de protection,

Le tempéramment sanguin, tonique et rond qui avait besoin de mouvement, de monde et de motivation,

Le tempéramment bilieu, longiligne qui avait besoin d’objectif, qui était actif et passionné ainsi que compétitif,

Le tempéramment nerveux qui était intellectuel et qui avait besoin de solitude pour penser.

 

Néanmoins, Christine nous a bien dit qu’il n’existe pas de type “pur”

 

Après Hippocrate il y a eu de nombreuses études sur le sujet puis on n’en a plus parlé pendant quelques temps. A cette époque on ne parlait pas de “morphopsychologie”.

 

Par contre il y a eu le Dr Claude Sigaud (1862-1921)  qui a découvert que toute forme humaine s’épanouissait dans un climat favorable mais se rétractait dans un climat défavorable. Cette découverte fut la base de la loi de Dilatation/Rétractation qui fut développée plus tard par le Dr Louis Corman.

 

 

Le docteur Louis Corman ( 1901-1995)

 

On dit que c’est le Dr Louis Corman qui a inventé le mot “morphopsychologie” avant même que ne naisse le mot “psychologue” et psychologie.

En, plus vous allez être fières-rs si vous habitez Roubaix car ce monsieur est né à Roubaix! Eh oui un gars du nord célèbre! Son papa était dans le textile, un chef de fabrication! (Comme mon grand-père Edouart Fournier 🙂

C’était un médecin psychiatre et il a inventé le mot “morphopsychologie” en 1937. Il était l’ancien chef du service de psychiatrie de l’hôpital Saint Jacques de Nantes.

 

CORMAN.Louis_morphopsychologie

 

Christine a étudié sa méthode à son école.

Il a développé 4 lois:

 

La première loi est celle de la “dilatation-rétractation” que l’on peut voir en premier dans les parties du visage que le Dr Corman appelle “les récepteurs”.

La loi de “dilatation-rétractation” se voit dans les yeux, le nez et la bouche.

Si ces récepteurs sont dilatés, tout en ouverture, cela montre un appétit de vivre et force la personne à s’ouvrir. S’ils sont rétractés, plus petits, enfoncés cela montre une capacité à se défendre contre ce qui nous est nocif, et montre une hypersensibilité et des ressentis profonds.

Mais comme Christine nous l’a dit, il n’y a pas de dilaté pur ni de rétracté pur!

Chaque visage est la rencontre entre rétracté et dilaté. On change même au cours de notre vie: un bébé au début est presque toujours dilaté mais en vieillissant peut avoir le visage rétracté.

Cela dépend aussi de ce que nous traversons dans la vie.

 

dilaté-rétracté-morphopsycho

 

 

La deuxième loi est celle de la “tonicité-atonie”.

Si le visage est tonique cela montre une personne active qui se prend en charge, s’il est atonique c’est une personne passive, intuitive qui est dans l’écoute et la prudence.

Nous avons en général les deux.

 

La troisième loi est celle de “l’équilibre et l’harmonie”. Les morphopsychologues vont regarder les différentes dysharmonies qui existent sur le visage, de face, de profil ect…

La quatrième loi est celle de “mouvement et évolution”. On regardera si le visage est mobile ou figé selon le développement de la vie à notre égard.

 

Etude du visage

 

Nous avons appris que notre visage de face représente ce que l’on montre au monde et notre visage de profil ce que nous sommes réellement!

Et ce n’est pas fini, notre profil droit représente ce que je suis maintenant et le gauche mon passé! N’est-ce-pas mystérieux! Alors quelqu’un a posé la question à Christine si cela changeait pour les personnes qui étaient gauchères par exemple. Eh oui cela change pour les gauchers!

 

 

Notre visage est séparé en divers étages.

visage-morpho-pixabay

 

La partie comprenant le front et les yeux représente notre pensée, notre façon de conceptualiser, d’imaginer. Ce n’est pas le niveau d’intelligence qui est ici en jeu mais la forme d’intelligence. 

La partie du nez représente notre côté affectif et social, notre façon d’échanger, de recevoir des compliments, d’aimer.

La bouche et le menton nous renseigne sur notre actif instinctif, comment on fait pratiquement dans la vie, notre sexualité, notre ténacité.

 

Néanmoins Christine nous a dit qu’on peut “se planter” dans notre annalyse et qu’il faut beaucoup d’humilité car ce n’est pas facile étant donné qu’il y a beaucoup d’inter-action entre les “3 étages”!

Elle nous a dit que s’il y a un des étages qui est plus grand que les autres, cela pourrait montrer notre manière d’entrer en contact avec le monde.

 

Christine nous a montré plusieurs visages pour nous aider à mieux comprendre.

 

Ce que j’ai beaucoup aimé dans sa présentation c’est son humilité et le fait que la morphopsychologie n’est pas du tout un moyen de juger les gens mais de mettre en valeur une personne pour lui faire comprendre ses richesses et son potentiel.

 

 

 

mettre en valeur etre humain

 

 

Nous avons eu ensuite un temps de questions-réponses par exemple une personne a demandé si la morphopsychologie était la même pour les races différentes comme par exemple pour les asiatiques; l’influence génétique et éducative de nos parents sur nous…ect

 

Je dois vous dire que le temps à passé très vite en compagnie de Christine.

 

Il faut savoir que Christine donne des cours aux personnes qui désirent se lancer dans la morphopsychologie tous les lundis soirs de 17h30 à 19h30 et qu’il faut 2 ans pour avoir le diplôme de morphopsychologue.

 

Finalement elle a terminé en disant quelque chose de très positif: “Quand on a une force, il faut l’aroser, même nos difficultés peuvent être positives”!

 

Christine reçoit dans son cabinet en Belgique et parfois pour des cas exceptionnels chez elle à Croix et sur rendez-vous.

Si la morphopsychologie vous intéresse, pour avoir un bilan de compétence, un entretien ou pour  devenir l’élève de Christine vous pouvez toujours la contacter au:

Tel: 06 17 38 39 76

Mail: chris.pasquesoone@neuf.fr

2, allée des Blancs verges 59170 CROIX.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *